Histoire Valezannaises

Merci à Benoit Cheval pour ces légendes 

Pierra Menta

La Pierra Menta, falaise faite d'un conglomérat que les grimpeurs apprécient et qui a donné son nom à la légendaire course de ski alpinisme (aux dénivellations gargantuesques !), est certainement la montagne dont la légende est la plus connue. Elle est attribuée à Gargantua qui aurait détaché un énorme rocher du massif des Aravis en un fabuleux coup de pied. Le bloc fendant les airs se serait ainsi fiché sur la crête entre Beaufortain et Tarentaise donnant naissance à la Pierra Menta (pierre du milieu) et ouvrant le col des Aravis. 
 
Les traces de passages millénaires que l'on trouve à son pied lui donnent également un aspect mystique. Sa position est celle d'une borne à l'intersection de deux pays : le Beaufortain et la Tarentaise. Son nom Pierra Menta voudrait aussi dire pierre qui monte. Des statuettes en bois et des inscriptions latines non loin de là confirment qu'il s'agit d'un lieu de passage ancien. 

Les fayottés

Il y a plus de deux cent ans, voilà ce qui s'est passé à Valezan. 
 
Les «fayottés», sorte de petits lutins, se permettaient de venir voler impunément le grain dans le grenier des meufles,(mot de patois qui se rapporte probablement au mufle des vaches). Ces derniers, las de ces rapines, mirent le feu à la forêt qui leur servait de refuge. Cette forêt s'étendait jadis sur le dôme de Vaugel jusqu'au hameau des Fours. Aujourd'hui, plus un arbre ne repousse.  
 
Est-ce la conséquence de la malédiction des fayottés ?